• Divers

    Une nouvelle boutique !

    Janvier 2021, Les Bidules de LuZelle s’agrandissent.

    L’occasion était trop belle pour ne pas la saisir. En décembre 2019, le voisin de la “petite boutique” propose son local à Chrystelle. 10 secondes de réflexion ont suffit pour dire VENDU. Le temps de signer les documents nécessaires et LuZelle se voit déjà dans ce nouvel univers.

    On planifie, on organise, on fait des devis et on pose une date, ce sera janvier 2021.

    Avant de commencer les travaux, il faut vider la boutique et croyez moi 3 ans, ça fait un peu, beaucoup de choses à déménager. Heureusement, Chrystelle peut compter sur sa tribu et ses amis. On emballe, on charge, on décharge ! 3 tours de camionnette et la boutique est vide.

    Lundi 4 janvier, les entreprises sont là dès 8h, On prépare la plomberie mais surtout on casse le mur de séparation. Poussière et gravats s’invitent mais déjà, Chrystelle visualise déjà l’espace qui sera bientôt le sien.

    Un très grand merci à Eric et son équipe, de LA MAISON DES COULEURS, Fauville. Pour son super travail, démolition, placo et peinture, un vrai pro !

    Donc les murs sont tombés, le placo et les nouvelles cloisons installées ; on enduit, on ponce, et on peint !

    Du côté plomberie, on revoit la distribution, on modifie et surtout on installe un WC, quel confort pour LuZelle. Plus besoin d’aller dans les communs de l’immeuble. Bienvenue dans le super confort ! Encore une fois, une super équipe SEAD plomberie, qui se sont littéralement pliés en 4 pour satisfaire mes idées farfelues 🙂

    Côté électricité, grâce à Thierry, heureux retraité toujours disponible et Tony, toujours là malgré un doigt bléssé ; on revoit l’installation, on modifie, bref, la boutique aura de la lumière ! Et ça c’est plutôt bien.

    Bref, ça avance bien.

    Samedi 16 janvier, on réquisitionne les fistons, le papa et le papy pour le montage des meubles. 6 commodes et 53 tiroirs à assembler, ça fait quelques vis et tourillons à installer. Je crois qu’on en a rêvé la nuit qui a suivie. Une chose est sûre, le montage n’a plus de secret pour nous !

    Petit message pour Tony, les tiroirs wish se portent bien ! Quoique, il faudrait peut-être venir en revisser quelques-uns. Ne le croyez pas, les meubles sont de fabrication européenne. Non mais ….

    Alors voilà, on récupère les meubles stockés pas trop loin, on installe les portants, on réinstalle le comptoir caisse, on nettoie, on étiquette les produits, on prépare les vitrines.

    Un léger détour par Paris, pour sélectionner des vêtements et des sacs.

    Et 27 jours plus tard, et oui 27 jours non-stop, on peut enfin vous accueillir de nouveaux. C’était long, éreintant, mais que s’est agréable de vous retrouver.

    Vendredi 29 janvier 2021, 10h…..

    On lève le rideau métallique, on ouvre les portes et quelle joie de vous retrouver… Les client(e)s sont là, empressés de découvrir le nouvel espace.

    LuZelle est gâtée, corbeille de fruits, fleurs et autres douceurs en cadeaux, de l’émotion et de la joie

    Une nouvelle page s’ouvre, si seulement on m’avait dis que je pourrais réalisé ce projet un peu fou….

    Merci à vous tous, famille, amis et surtout clientes et clients, qui chaque jour me font confiance et me soutiennent. Sans vous, Les Bidules de LuZelle ne seraient qu’une vague idée au fond de ma tête.

  • Divers

    Pourquoi Lu-Zelle ?

            Il était une fois (parce que tout les contes de fées commencent ainsi) deux collègues accaparées par leur mission de conseillères de vente dans un grand groupe de bricolage.

    L’une se souciant de la santé de la deuxième au moment où passe leur très vilain chef de secteur, légèrement imbue de lui même. Celui-ci souhaitant vexer ses collaboratrices leur dit :

     à papoter de la sorte, vous me faites penser aux Vamps*, les filles !

    Les Vamps

    Ces deux amies ne manquant pas d’humour et surtout d’autodérision , se regardent en riant et s’exclament :

    « comment-ça va ma Gisèle ? » alias Karine

    « et toi, ma Lulu ? » alias Chrystelle

    Le méchant chef s’éloigna tout dépité que sa méchante blague n’est pas eu l’effet escompté !

    Depuis, les  deux amies créatrices se surnomment : Lulu et Gisèle qui est devenu Lu-Zelle.

    Lulu continue cette aventure  en solitaire,

    mais son amie Zelle n’est jamais très loin, peut-être aurez-vous la chance de les voir toute les deux ensemble autour d’un thé !

    Comme quoi l’amitié fait souvent naître de très jolies histoires….

  • Divers

    Quand l’Art Déco inspire Luzelle

    L’ Art déco est un style décoratif du début du 20ème siècle. J’ai toujours aimé cette période riche en motifs divers : géométrique ou inspiré par la nature. Mon plaisir est d’admirer les vitraux qui ornent d’anciennes demeures parisiennes, les détails architecturaux, et même tout simplement les bouches de métro d’Hector Guimard, de cette période si riche en motifs. https://www.architecture-art-deco.fr/station-metro-art-deco-paris.html

    Je suis toujours admiratives de ces merveilleux motifs ; quel plaisir de m’en inspirer pour dessiner la nouvelle gamme de boucles d’oreilles ART DECO. Faire jouer les formes géométriques d’un autre temps, en utilisant la découpe laser actuelle, tel était mon défi. Je suis heureuse de vous le présenter maintenant.

    Partir d’un dessin et voir ce que mon imagination a pu produire est toujours magique pour moi.

    Mais ma plus grande satisfaction est de voir vos réactions en découvrant ces modèles exclusifs, 100% made in Le Havre et donc made in France.

  • Divers

    Restons en contact

    Le site web c’est génial, mais les réseaux sociaux c’est pas mal aussi !

    Vous voulez restez en contact quotidien avec la boutique ?

    Connaître les événements à venir ?

    Participez à l’actualité ?

    Une seule solution : abonnez-vous aux pages

    Sur Facebook, sur Instagram, Twitter et même sur Tripadvisor ….

    Alors gardons le contact, et n’oubliez pas de me laisser vos commentaires ….

  • Divers

    L’origine de “Les Bidules de LuZelle”

    Les bidules de LuZelle c’est une partie de moi, Chrystelle….         

          

    Petite, ma grand-mère m’apprend le tricot, la couture, la broderie ou le canevas. J’aime beaucoup ça et je suis encouragée. A l’adolescence, je m’essaie à différentes techniques : modelage, peinture sur soie ou sur bois, bougies, scrapbooking…. Je teste, j’expérimente, je découvre et j’adore ça ; même si à cette époque, les loisirs créatifs n’étaient pas si bien vus. Peu m’importe, j’y trouve mon épanouissement et beaucoup de plaisirs. Au fur et à mesure, j’apprends, comprends et affine mes techniques.

    J’ai toujours aimé les bijoux originaux et en porte tous les jours alors pourquoi ne pas les créer moi-même ? Sans budget, je récupère, chine, détourne et recompose à mon idée. Ma famille, mes amies, mes collègues me félicitent sur mes créations et souhaitent en acquérir. De fils en aiguille, des ventes s’organisent à la maison, chez les copines, on partage, on échange. Des petits marchés de Noël, puis des plus importants, ça prend forme, ça gonfle jusqu’à devenir une réelle 2ème activité…

    Parce que oui, en plus d’avoir un merveilleux mari, et 3 enfants formidables, je travaille à temps plein pour une grande surface spécialisée, comme conseillère de vente. Les années professionnelles s’enchainent mais les belles promesses pro s’effondrent et c’est le burn-out !

    Remise en question, réflexions sur moi-même, tergiversations. Je me rends compte que mon épanouissement est dans la création. C’est ma bulle d’oxygène, mon bien être intérieur, et comment concilier création et revenus ? Une boutique, bien-sûr, car pour moi, le contact avec les client(e)s est primordiale, pas question de rester dans un atelier et de vendre sur le web. La proximité, les échanges la relation est aussi important dans l’acte de vente que le produit lui-même.

    Le 1er janvier 2017, mon merveilleux mari me dis « vas-y, fonce, fais-le ! sinon tu le regretteras. » Mes enfants me soutiennent aussi, alors j’y vais, je fonce, je me précipite…Plus rien ne m’arrête. Je prospecte et découvre le monde de l’entreprenariat, pour une novice comme moi, ce n’est pas toujours si simple. Mais le destin ou ma bonne étoile, me facilite des rencontres décisives. En 3 mois, la société est créée, les crédits acceptés, le local trouvé.

     Appel à la solidarité familiale et amicale pour les travaux et l’aménagement, et le 15 avril 2017, la boutique ouvre ses portes. Un bel accueil m’est réservé par les clients. Au fur à mesure, j’écoute les avis, j’adapte mes produits et complète avec des accessoires et des petits trésors.

    Le leitmotiv de la boutique, de l’original, du décalé et de la couleur. Et mon bonheur est au rendez-vous.

    Merci à tous, famille, amis, clients, collègues de me faire grandir un peu plus et de pouvoir vivre de ce plaisir de créer. Je crois que j’ai enfin trouvé ma voie.

    « La création, c’est l’intelligence qui s’amuse » Albert Einstein